Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Buveur de poèmes, le blog de Franck Kukuc

"Coeur fidèle"

12 Février 2015 , Rédigé par Caillou - Buveur de poèmes Publié dans #Coeur fidèle

"Coeur fidèle"

"Ardéchois, coeur fidèle",

je ne sais pourquoi je me souviens de cette série télévisée des années 70. Ouch, cela me ramène au siècle dernier ! J'étais très jeune...

Mais non, bien sûr que non, je sais pourquoi je me souviens ! Enfin, surtout, depuis que j'ai osé quelques voyages en mon for intérieur. Ce feuilleton faisait vibrer des cordes d'émotions et de valeurs que j'ai développé ensuite.

Aujourd'hui, j'essaie de les retranscrire dans mes écrits, les partager lors de mes rencontres.

De cette série, qu'en percevais je ? Une humanité profonde et belle dans ses faiblesses, ses amitiés et même ses violences. J'ai oublié la soif de vengeance de Toussaint, point de départ de la série. Je n'ai retenu que le compagnonnage (ici, des menuisiers) monde fermé où l'ancien soldat Toussaint se fait accepter pour retrouver l'assassin de son frère. Est resté la solidarité, la fidélité, l'ambivalence entre humains, des principes de vie et de travail bien fait.

Bien sûr, il y avait les scènes de combat "à la cane". J'ai toujours été fasciné par cet objet qui soutient nos pas, objet d'appartenance à un groupe, une catégorie sociale. Bref, c'est une chose que je n'explique pas et qui m'accompagnera toute ma vie.

Mais au delà de tout, je retiens les scènes d'écritures, de correspondance.

Je regardais la télévision, l'envie de lire viendrait après.

Je lirais bien plus tard Choderlos de Laclos ou la correspondance entre Martin Schulse et Max Eisenstein...

Et pourquoi les correspondances, les cheminements, les destins... Pourquoi ?

"Toutes ces questions où ça mène ? ... A l'amitié"


J'avais envie de vivre un dialogue épistolaire à l'ère du numérique, un échange de mots avec un habitant des vignes, de sa bâtisse humide à ma ville et ses maisons souvent anonymes.

Je l'appellerai donc "Coeur fidèle", cette relation épistolaire.

D'ici fin février, vous serez les lecteurs de notre correspondance. Chaque article débutera par un début de lettre photographiée comme un rappel au papier, notre ancien support de mots.

Les joies, espoirs et doutes, nos poésies, nos vignerons, notre mentor si nous en avons un... La vigne, la vie, un autre regard, une autre écoute... d'un homme, d'une femme. Pour brouiller les pistes, à l'autre bout de ma correspondance, il y aura quatre mains.

Vous ne saurez pas qui sont les auteurs.

Bientôt, attachez vous aux mots.


"Coeur fidèle" - La nouvelle rubrique sur le blog de Caillou - Buveur de poèmes

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article