Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Buveur de poèmes, le blog de Franck Kukuc

Gras en bouche

9 Février 2015 , Rédigé par Caillou - Buveur de poèmes Publié dans #‪‎MotsSimplesduVin‬

‪‎#MotsSimplesduVin
‪‎#MotsSimplesduVin

Oserions nous ?

Un lieu imaginaire, où chacun n’aurait plus le poids des heures, du lieu et des regards. Nous serions "Nous" et non l’être qui existe par, pour et sous le regard des autres. Nous serions à tous ces âges, où nous percevions pour la première fois.

"Pleins de mots mélangés, comme dans un sac en lin pour lettres de scrabble."
Les "désolé" n’y auraient pas droit d’asile. A parler sans freins et sans frontières, à découdre nos propos pour mieux nous laisser submerger par la vague de sensations. Dans le plaisir de l'échange flotterait l’écume de mots simples...

C'est là que nous sommes, avec nos vécus, nos vérités riches. En attente de plus de trésors, et d’avantages de nuances. Les sensations ont toutes le droit d’être citées. Aucunes n’est fausses tant qu’elles sont sincères. Elles n'exigent pas l’aval d’autrui.

Le partage sans crainte rassemble, fait avancer ensemble et individuellement. Nous dégustons et savourons le plaisir adulte de partager pour retrouver notre enfance.

Gras en bouche

Encre… Poupon… Onctuosité… Nappant...

La nappe est parfois blanche comme un jour de dimanche,

elle est toujours de retrouvailles, toujours une promesse épicurienne voire de joies d'hédoniste.

Velours ; glissant…comme une épaisseur insaisissable telles les larmes sur les parois du verre.

Onctueux ; ample… Souvent fortement boisé ou/et avec un fort degré d'alcool.

Persistant et rond… La bouche bien pleine, ça bute contre les parois de notre bouche...

Et le volume devient tactile comme une huile qui s’oublie le long du verre.

Oui mais non, car une autre gorgée,

Et,

La bouche devient sphère. "Gras" devient imperceptible avant de toucher les parois de cette sphère.

"Gras" est difficile. Il ne veut pas qu’on l’imagine comme un toucher au centre d'un espace. La stimulation de la salive pourrait aider la rencontre avec les muqueuses.

Le toucher de bouche serait là.

« Gras » ?

Et, je ne sais plus si l’on peut parler de corps du vin…

Je tiens à remercier les premiers participants de cette belle aventure des #MotsSimplesduVin :

Fleur, Françoise, Julie, Katty, Michèle, Patricia, Véro, Damien, Gérard, Quitou.

Ils ont osé le premier mot.

A Défi Kimenga qui m’a fait confiance un certain soir de juin 2014. Il m’a ouvert son cœur, m’a laissé entrevoir sa culture. Je l’ai aidé à trouver ses mots

« Gras en bouche
Il est des saveurs qui ouvrent les portes de la mémoire
Des textures secrètes qui encerclent nos vies
Petite, ma notion de famille, était assez confuse
3 grands-pères
Un absent,
un gentil
Un maudit…j’ai appris bien plus tard que c’était lui le vrai père de mon père Richard…
En visite chez lui, Léonard de Maret…que de découvertes…
D’abord lui, sa maison, son jardin et ses mille odeurs…
Son humour, noir…comme ses yeux lorsqu’il était en colère
Et puis, dans la cuisine, il y avait cette armoire encastrée dans le mur…
Il me semble la voir encore
Il me semble aussi que j’étais « sa préférée »
D’un mot, j’allais chercher le petit plat en cristal et la terrine bleue
Goûte, me disait-il…
Un morceau de pain
Du saindoux
Et du beurre rance
C’est bon, n’est-ce pas ?
Je me souviens parfaitement des textures et des arômes mais surtout, j’ai encore la douceur de sa veste en laine sur mon bras d’enfant…
Katty Dendal ou de Maret, quelle importance finalement… ?
Les souvenirs nous font et nous défont…
Ce gras en bouche…je ne l’oublierai jamais… ! »

Katty Dendal

Jeux dits Vin

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Patricia Genneret 09/02/2015 20:26

Gras, prend de la place en bouche et le gras satisfait nos papilles, nos papilles en redemandent par gourmandise.

Caillou - Buveur de poèmes 09/02/2015 23:15

Merci de contribuer à ce premier mot Patricia.