Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Buveur de poèmes, le blog de Franck Kukuc

Un peu moins de quatre mains, à l’autre bout de notre chaîne d’ancre.

21 Février 2015 , Rédigé par Caillou - Buveur de poèmes Publié dans #Coeur fidèle

Mon frère d'encre

Mon frère d'encre

"Venez vous asseoir là, venez je vous en prie. Je vous offrirai du vin noir aux éclats de granit et de foudre. Le vin d'une vigne sauvage et écumant de lumière. Des vignes farouches et fières, dont les ceps insolents se jettent vers le ciel. Ce vin-là oui, je vous l'offrirai. Animal, organique, ce vin-là ne se boit qu'une fois : nul n'y a jamais trempé ses lèvres...Venez, vous serez bien ici...Je prendrai soin de vous, vous inviterai au silence et vous inventerai la pluie, la pluie lorsqu'elle ne tombe pas mais se pose ; une pluie bleue remplie de ciel...Venez, il y aura de la musique, des chants venus d'ailleurs, sans doute de cet endroit qui m'importe, ce non lieu où vous vous tenez..."

Edith Azam - Mon frère d'encre

Cœur fidèle a ouvert le flacon d'encre.

Les mots se bousculent. Il faut parfois du temps pour les agencer, dompter les tristes souvenirs, les joies passées et à venir, les espoirs. Mais tout vient toujours...

Samedi 21 Février, fin de matinée,

Je vais ouvrir ma boite aux lettres, l’objet en métal. J’ai une clef, un mot de passe qui tient dans la main. Je n’ai pas encore ouvert le courrier. J’ai des souvenirs de mails.

C’était… Il y a... Après tout, peu importe.

Sur mon compte facebook, je vois des like à mes propos, mes photos. Pourquoi maintenant et rien avant malgré nos entrevues…?

Alors, je lui demande. Sa réponse est l’origine de "Cœur fidèle"

"Cœur fidèle -

Bonjour Franck,

Je survis dans ma bâtisse humide et trop grande pour moi tout seul...
J'adorerais faire connaissance. J'aime les hypersensibles -mes frères et mes sœurs-, j'aime penser qu'ils vont me reconnaître en plongeant dans une de mes bouteilles. Toi, ce sont les mots et l'énergie que tu mets à découvrir des hommes et des femmes du vin qui m'ont fait te découvrir. Oui, j'aime beaucoup ce que je vois et lis de toi ! Je suis en pays de connaissanc
e

Caillou – Buveur de poèmes -

Touché ! Alors, je te propose ceci. J'espère que tu trouveras un peu de temps à m'accorder entre ta bâtisse humide et tes belles œuvres viniques : j'aimerai entretenir une correspondance sous forme de début de lettre photographiée. Tu y raconterai tes joies, espoirs et doutes, ce qu'est ton pays, tes mots simples du vin, tes poésies, tes vignerons, ton mentor… Il y aurait une lettre par mois accompagnée d'un tableau, d'une musique. Je voudrais quelque chose qui s’inscrive dans l'intemporel mais qui soit publié sur un blog à venir.

Qu'en penses tu ?"

"Ô temps suspend ton vol,
Et vous, heures propices suspendez votre cour
s"

Une poignée de jours plus tard…. Une femme

"Caillou – Buveur de poèmes -

Bonjour,
Il faudra que tu me donnes son prénom juste pour moi. Aies confiance. J'ai une idée supplémentaire. Et si vous restiez mystérieux. Vous ne serez qu'une seule personne. Parlez de votre vie en bordelais sans jamais donner trop d'indices (pas de photos précises) et disons en décembre nous révélerons si vous le voulez bien le domaine. Qu'en pensez vous ? Voici mon mail : ……
.

Prêt à écrire tes états d'âme, tes envies, tes regrets, tes remords, tes regards, touchers, écoutes..."

Semaine du…. 2015

Une voiture s’eloigne du domaine, au loin,

Avec elle, deux mains,

Un peu moins de quatre mains, à l’autre bout de notre chaîne d’ancre.

Samedi 21 février 2015,

J'ouvre la première lettre avec vous.

Être dirigé vers moins d'évidence, moins de glamour. Lire une vie de vigneron avec ce qu'il doit supporter, faire. Je verrai plus tard ou quand il voudra le simple, l'agréable, l'attendu, le touristique...

Être dirigé vers moins d'évidence, moins de glamour. Lire une vie de vigneron avec ce qu'il doit supporter, faire. Je verrai plus tard ou quand il voudra le simple, l'agréable, l'attendu, le touristique...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article