Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Buveur de poèmes, le blog de Franck Kukuc

"Quentin Bourse, le vigneron des anges !"

5 Avril 2015 , Rédigé par Buveur de poèmes Publié dans #Mes poètes divins

Quentin
Quentin

Un jour, nous arriverons à mettre nos rires et nos joies en bouteilles. Alors, nous ne serons plus jamais saouls, juste ivres de bonheur. Quelques bouteilles m'ont déjà fait croire que cela était possible...

Le chemin le plus court pour arriver jusqu'à soi n'est pas forcément la ligne droite.

Laissez moi vous présenter un jeune homme. Un jeune qui en veut, qui vous souhaite votre anniversaire en n'oubliant pas de laisser un lien internet vers son domaine, un homme qui parle vite comme pour rattraper des moments qui lui auraient échappé.
On le voit partout et jamais où l'on pourrait s'attendre à le rencontrer. Du jus de fruit, vin d'enfance, à la paire de lunette en douelle recyclée, il ne marche qu'à un seul carburant : l'amour. Il le cherche dès l'aube, n'a plus de temps pour dormir...
Il rêve éveillé, agité. Il rêve toujours de ce petit garçon assis sur un muret près de vignes, celui qui accompagnait ses grands parents. Il est en train de laisser sur le bas côté de son chemin l'adolescent plein de rages.

Auparavant...

De ses divers métiers pratiqués il acquiert la maîtrise. Mais il n'est pas encore proche de ce qui va l'apaiser : La Terre. Du commerce de vins pratiqué du fond d'un garage, il constitue son réseau. Sa volonté de toujours tout comprendre le pousse un peu plus vers son destin : faire son vin. Il rencontre des guides comme Jean Bernard Berthomé du Domaine Huet (Vouvray) et c'est Pascal Pibaleau (entre Azay le Rideau et Langeais) qui lui tendra la main pour s'établir.

Cet homme, je l'ai rencontré la première fois un jour de coup de foudre. De l'amour et des amitiés dans un palais de glaces. C'était le premier salon de "La levée de la Loire" à Paris. Il était en formation, travaillait pour feu le domaine "les Loges de la folie". Nous nous sommes retrouvés peu après, quelques mois plus tard, même pas le temps d'une année, après ce mauvais coup du destin qui avait frappé mon cœur. Il a été là pour moi. Son domaine est né à cette époque. Il y a eu de nombreuses conversations téléphoniques et puis nous nous sommes retrouvés chez lui, près d'Azay le Rideau... Tout près de Chinon. J'ai fait la connaissance d'Angélique sa compagne, j'ai vu une maison en travaux, une autre habitation troglodyte, des vins en devenir, des idées d'étiquettes pour ses bouteilles. J'ai vu un ventre rond et des promesses d'avenir. Tout cela je l'ai vu comme un bouillonnement. Et j'ai souri parce que j'ai vu celles qui l'apaisent : Angélique et ses vignes. Faire la route ensemble vers Cabrières, une jolie appellation du Languedoc, nous a un peu plus rapproché. Il présentait ses vins pour la première fois dans le Sud lors de l'intime salon "Le Printemps des Vignerons" organisé par Céline et Romain du Clos Romain. J'aime tellement ce salon. Beaucoup de ce qui fut dit, échangé avec ce jeune homme restera de l'ordre de l'intime.

Quentin Bourse, puisqu'il s' agit de lui, fait son vin depuis un an. Il a fait bouger comme personne le sens du mot marketing autour du vin en seulement une petite année.
Il a testé en ce laps de temps différentes méthodes de vinif', du tranquille à la bulle. Et l'amphore a déjà sa place au domaine pour magnifier certains jus. Grolleau, cabernet franc, côt, ch'nin nous régalent avec cette vivacité tellement représentative, selon moi, de ce qui meut Quentin.
Il a fait voler un drone au dessus de vignes pour un clip léché, fait fabriquer - à partir de douelles de mon côt chéri - des skates et des sunglasses 100% frenchies ?
...

Qui sponsorise une équipe de hockey ?
Qui va nous réserver de belles surprises encore et encore ?

Celui qui fait, avant tout, des vins qui sont devenus pour quelques uns les miens.
J'espère qu'ils deviendront les vôtres.

Quentin, pour ce jour où tu as préféré rester dans les vignes, il me tardait de partager avec toi ceci. Pense à nous, la prochaine fois, que le soleil se couchera sur ta terre.

Ton ami fidèle, Buveur de poèmes

Le Sot de l'Ange.

15 rue des caves – 37150 La Croix en Touraine ou 68 rue de Langeais - 37190 Azay le Rideau

AOC : Touraine Azay-le-Rideau

02 47 48 37 98 / 06 88 91 20 45

ww.lesotdelange.fr.

(merci à Rémy Bousquet pour la création de cette formule "le vigneron des anges" que j'ai emprunté pour le titre de ce texte)

"Quentin Bourse, le vigneron des anges !"
"Quentin Bourse, le vigneron des anges !"
"Quentin Bourse, le vigneron des anges !"
(créd. photo : Quentin Bourse)

(créd. photo : Quentin Bourse)

"Quentin Bourse, le vigneron des anges !"
"Quentin Bourse, le vigneron des anges !"

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article